Le Forum européen de la jeunesse vient de publier une étude concernant l’impact de l’éducation non formelle sur l’employabilité des jeunes. Définissant et expliquant de grandes tendances, il marque notamment l’évolution des perceptions quant à ce mode d’apprentissage. Un document de référence à découvrir au plus vite.

 

Tout comme la variation des conditions de travail opérées sous l’impulsion conjointe de la mondialisation et du progrès technologique, les compétences exigées par les employeurs évoluent. Pour aider les jeunes actifs à se maintenir au niveau de ces nouvelles exigences et cibler les enjeux de cette évolution, le Forum européen de la jeunesse s’est penché sur l’acquisition de compétences au travers de l’éducation non formelle. Il est en effet de plus en plus reconnu qu’une expérience accumulée lors d’un volontariat ou une activité associative sont désormais considérées comme un avantage indéniable sur un CV.

 

Parmi les compétences associées à ce genre de parcours, la capacité de travailler en équipe, de communiquer efficacement, un sens de l’initiative forment le podium des recruteurs.

 

Le document publié par le Forum européen de la jeunesse revient notamment sur la définition-même de l’éducation non formelle, ses nombreuses formes et les méthodes d’apprentissage – tout aussi nombreuses – qui lui sont associées. Le rapport revient également sur le rôle des organisations de jeunes et des associations dans la propagation et la pérennisation de celle-ci. Il revient, enfin, sur l’impact réel des compétences générées au travers de l’éducation non formelle sur l’insertion professionnelle des jeunes actifs.

 

Vous souhaitez lire l’étude du Forum européen de la jeunesse, alors connectez-vous sur : www.youthforum.org et téléchargez l’étude gratuitement.

Soyons sociaux
Réagir c'est agir