Marion, mordue de plume et de voyages, délivre un instantané du chantier que constitue le Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF), dont elle est partie prenante. Une plateforme entre journaux étudiants, en pleine évolution.


Les voilà ces jeunes, prêts à dévorer le monde de leur curiosité, à déployer leur imagination dans leur journal. Mais on n’a pas les moyens de s’offrir une myriade de correspondants pour avoir notre perception du monde qui nous entoure.On croise, on recoupe les informations, on donne notre avis. On voudrait tout de même ce quelque chose en plus, cette proximité avec les faits.

 

D’où l’initiative de jeunes québécois de créer le CIPUF (Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone). Des étudiants de la francophonie partagent leurs articles, leurs expériences de terrain. Ils nourrissent ainsi un fil de presse sur lequel chaque membre peut déposer et récupérer des articles, émettre des commentaires, lancer le débat …

 

Vous ne savez pas ce qui se passe dans les universités guinéennes, ils vont vous l’expliquer.
« Conakry, Guinée (Médiflash, Université de Conakry). Après une tentative d’arrestation de Mr Ousmane Sylla Recteur de l’Université, surnommé Ousmane Maradona par un groupe d’étudiants « non armés » l’UGANC se retrouve dans une situation sans précédent ; les étudiants cassent les portes et fenêtres vitrées, les forces de désordre répliquent ».


Les idées sur la décroissance avancent, Le Mensuel édite un article sur ce sujet dans son dernier numéro et l’on s’aperçoit qu’à l’autre bout, au Québec, Quartier libre écrit :
« Objecteurs de croissance. Depuis la grande dépression, la croissance économique occupe l’avant-plan des préoccupations américaines. À contre-courant, des voix s’élèvent pourtant pour rappeler les limites physiques que notre Terre natale ne saurait dépasser. Au carrefour des préoccupations de l’environnement et de la surconsommation, rencontre avec des partisans d’une limitation de la croissance ».


La Bohème, journal de l’UTBM, balance entre les élections Ukrainiennes et :
« Les années folles, la crise et la fête… Sevenans, France. Les années folles, lointaine période de la première moitié du siècle dernier… Emergence d’un nouveau style de vie, balancé entre l’évasion d’une soirée et la dure réalité du quotidien ».


Les idées germent, se croisent, parfois se confrontent. Le CIPUF se développe et nous avons régulièrement droit à nos assises. Lieu de rencontres et d’éclectisme, c’est aussi un formidable moyen d’affiner les enjeux de notre journal, de stimuler les équipes face à l’énorme énergie que déploient nos confrères.

 

Plus d’infos sur www.cipuf.org

 

Soyons sociaux
Réagir c'est agir