Ouvrons les portes a décidé de saisir la Halde pour dénoncer les inégalités entre filles et garçons dans les classes préparatoires et les grandes écoles, face à l’accès aux internats en raison du sexe.

                     >>>> Pétition en ligne <<<<
    
Tout a débuté en août 2009, lorsqu’une jeune fille suivie par Paris Montagne dans le cadre de leur  programme science académie a été prise en prépa à Paris. Mais, en demandant une place à l’internat -surprise ! -, on lui a signalé qu’ils étaient réservés aux garçons.

Suite à ce refus l’association Paris Montagne s’est interrogée. Elle s’est ainsi aperçue que ce refus était une réponse habituelle pour les filles. En effet, en France, sur 16 académies, 64% des places d’internats sont proposés aux garçons contre 34% aux filles, alors que celles-ci représentent 42% des effectifs.

Face à ce refus, certes, des solutions peuvent se trouver, mais loin d’être idéales, elles renforcent les inégalités : institutions religieuses, logements plus chers et plus lointains. Ainsi, parfois, certaines passent plus de trois heures par jour dans les transports. Est-il nécessaire de rappeler que ce rythme est difficilement conciliable avec l’emploi du temps et la masse de travail en prépa ? N’est ce pas créer une inégalité des chances par rapport aux garçons qui eux sont sur place ?

Par ailleurs, si parfois des solutions sont trouvées, le refus d’un lit en internat peut conduire à de l’autocensure de la part des jeunes filles. Alors comment peut-on prétendre ouvrir les grandes écoles aux filles, si des situations comme celle-ci sont cautionnées ?

C’est pour dénoncer ces inégalités que le collectif Ouvrons les portes s’est créé. Il réunit quatre associations : Paris Montagne, Femmes et sciences, Femmes et maths, Femmes ingénieurs. Ensemble, elles ont saisi la Halde pour dénoncer les inégalités d’accès au logement selon le sexe dans les CPGE. Pour les soutenir, rendez vous sur leur  site et signez la pétition mise en ligne !

Aujourd’hui c’est 2735 signatures, une réunion de concertation avec les principaux acteurs qui aboutira peut être à la création d’un comité de pilotage pour une rentrée 2010 avec plus de mixité !

 


Crédit photo : Schnouki / flickr.com

 

Soyons sociaux
Réagir c'est agir