Grande mobilisation internationale le 1er juillet 2005

La communauté internationale dispose de toutes les ressources et de tous les moyens nécessaires pour éradiquer l’extrême pauvreté. Pourtant, 30 000 enfants meurent chaque jour de maladies qui auraient pu être soignées, plus d’1 milliard de personnes n’a pas accès à l’eau potable, 840 millions de personnes souffrent de la faim.

 

En septembre 2000, lors du Sommet du Millénaire, les Etats membres des Nations Unies se sont engagés à agir pour réduire drastiquement la pauvreté d’ici 2015, en adoptant 8 objectifs concrets concernant le sida, la faim, l’éducation ou encore l’accès à l’eau : les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).

 

Cinq ans plus tard, le constat est sans appel : au rythme actuel, l’Afrique n’atteindra pas l’OMD n°1 avant 2147 ! Il est temps d’agir.

 

Face à l’urgence, des millions de citoyennes et citoyens à travers le monde se mobilisent au long de l’année 2005, au sein de l’Action mondiale contre la pauvreté, pour rappeler aux gouvernements leurs engagements et les pousser à prendre enfin les mesures qui s’imposent pour s’attaquer aux causes profondes de l’extrême pauvreté.

 

Un bracelet blanc au poignet

 

Obligeons les dirigeants à tenir voire même dépasser leur engagements ! Crions-leur  » 2005 : plus d’excuses ! «  Le 1er juillet, participez à la journée de mobilisation internationale contre l’extrême pauvreté. Pour ce faire, arborez un bracelet ou un bandeau blanc, symbole mondial de la campagne, à votre bras, votre poignet, votre porte-clés, votre voiture…

 

Si vous ne pouvez pas participer à la grande mobilisation, affichez votre engagement auprès des 50 organisations associatives et syndicales françaises membres de la coalition « 2005 : Plus d’excuses ! » : signez la pétition sur le site.

 

En savoir plus :
Vous pouvez suivre l’actualité de la campagne et participer à ses actions sur www.2005plusdexcuses.org. Pour tous renseignements sur les lieux et heures de rendez-vous, allez à la rubrique « Mobilisation en France ».
Pour exemple, la manifestation de Grenoble partira à 19h place de la gare (le 1er juillet bien entendu), avec groupes de musique, danse, jonglage, etc.

 

Soyons sociaux
Réagir c'est agir