Samedi

11h00 – 13h00 : [échange de pratiques] Tour de table des associations et point d’information sur l’avancement de la plateforme de propositions.

Les rencontres locales ont d’abord permis d’identifier les problèmes afin d’établir une liste de propositions à faire au gouvernement Cette liste a été créée lors des dernières RNC, les propositions issues du débat sont les suivantes:

L’information en amont:

– Animafac a eu un rendez-vous avec Campus France, interlocuteur privilégié sur cette question qui est d’accord pour diffuser sur le site une liste des associations par pays qui sera transmise au campusfrance des pays d’origine.

– Par ailleurs, quand campusfrance organisera des formations, Animafac sera invité pour parler des questions de terrain.

– Campusfrance est également disposé à diffuser le guide Accueil des Etudiants internationaux édité par Animafac.

– Concernant le poste de délégué, comme c’est le cas à Amiens, un partenaire des CPU sera identifié. Le ministère de l’immigration se situe, lui, plus sur le champ de l’insertion professionnelle. Il s’agit donc désormais d’identifier la personne à contacter.

– Pour le séjour et notamment la question du logement, Animafac est intervenu au sein du MIPE (Mission d’information des problèmes d’exclusion).

Le retour des étudiants internationaux est un thème qui revient de plus en plus. Il faut également s’interroger sur les possibilités des associations pour développer ce thème.


Conclusion :

Viviana Viera propose de faire une journée de formation juridique que les associations pourraient ensuite refaire et transmettre aux associations de leur ville.
Le logement:
– Concernant les problèmes de logement, avec le Crous par exemple, Animafac peut intervenir au niveau national mais pas au niveau local.
– Les associations locales doivent donc essayer de trouver des solutions originales quand un partenariat avec le CROUS ne peut pas être trouvé comme c’est le cas à Amiens.
Par exemple à Strasbourg, la mairie se porte garant pour les primo arrivants qui donnent des cours de soutien bénévoles, en dans une association de Normandie, un partenariat a été créé avec la banque LCL, dans d’autres régions a été mis en place un système de logement contre service ou bien de la collocation pour les logements d’urgence.

Soyons sociaux
Réagir c'est agir