Réponse à la publication par Animafac de 8 propositions, à l’occasion du premier forum des engagements étudiants, alors que présidents d’universités et organisations représentatives des étudiants commençaient à prêter davantage d’attention à la vie associative étudiante, en guise encore de contribution de cette administration à la célébration du centenaire de la loi de 1901, la publication de cette circulaire par la Direction de l’enseignement supérieur apparaît comme un acte fondateur.

La responsabilité des institutions publiques et pédagogiques y est clairement indiquée. L’importance de la vie associative, dans l’épanouissement des étudiants comme par les résultats qu’elle permet, y est fortement soulignée.

La circulaire recommande notamment la généralisation de bureaux de la vie étudiante, devant notamment aider les porteurs de projets, la mise en oeuvre d’une politique de reconnaissance des engagements et la refonte de l’ancien Fonds d’amélioration à la vie étudiante en un nouveau Fonds de solidarité et de développement des initiatives étudiantes, distingant bien les deux missions.

Vous pouvez découvrir le texte intégral de la circulaire.

 

Soyons sociaux
Réagir c'est agir