L’essor du bénévolat n’est pas spontané. Les bonnes volontés se multiplient lorsqu’on les encourage. Les associations se développent quand les moyens nécessaires leur sont accessibles. Et la liaison entre les uns et les autres est à construire subtilement, tant les différences de générations et de cultures peuvent rendre difficiles le dialogue et l’intégration.

Quelle que soit l’envie d’agir civique et solidaire des étudiants, sa réalisation réclame la mise en place d’un environnement adapté. C’est pour ce faire qu’un protocole de coopération a été signé entre Animafac et le collectif France bénévolat, qui réunit aujourd’hui 65 centres locaux du bénévolat et une vingtaine de grandes fédérations associatives, telles Emmaüs, le Secours catholique, le Secours populaire, la Croix rouge, Solidarités nouvelles contre le chômage, etc.

Connaissance. Il s’agira d’abord de mieux se connaître. Par des rencontres tout d’abord, les associations étudiantes désireuses d’un dialogue avec des organisations plus instituées pourront profiter de cet accord avec France bénévolat pour faciliter la prise de contact. Par des études aussi, pour approfondir nos savoirs sur les motifs et l’impact du bénévolat étudiant.

Action. Nous voulons aussi agir ensemble. Ponctuellement, à l’occasion d’événements spécifiques, qui peuvent intéresser et mobiliser des étudiants. Plus durablement, notamment en labellisant voire en créant des relais France bénévolat au sein du monde étudiant. Des relais dont la mission serait de faciliter la mise en contact entre les étudiants et les associations recherchant des bénévoles.

Incitation. Nous comptons enfin plaider de concert la cause du bénévolat étudiant. A l’occasion notamment de manifestations importantes, comme le prochain  » colloque-forum  » à Paris 8, mais aussi par un lobbying continu, particulièrement auprès des établissements de l’enseignement supérieur et des collectivités territoriales.

Nous, c’est vous, bien sûr. Pour ouvrir de nouveaux horizons au bénévolat étudiant, impliquez – vous à votre tour dans la réussite de ce programme ambitieux. Pour ce faire, prenez contact auprès d’Emilie Sarrazin (administratrice de France bénévolat au nom d’Animafac) ou encore de Romain Barres (permanent du centre de ressources national).

 

 


 

En savoir plus : http://www.animafac.nethttp://www.francebenevolat.org

 

Soyons sociaux
Réagir c'est agir