Lors de l’Université d’été d’Animafac, les associatifs étudiants ont participé à l’Atelier Campus d’avenir organisé par le REFEDD et animé par Alice Lapijover. Une belle occasion d’imaginer ensemble à quoi pourrait ressembler l’université de 2050.

 

Passée la brève présentation des enjeux de l’atelier et de l’évolution de l’université vers un modèle plus durable, les participants ont été progressivement amenés à plancher sur des définitions, des images et des concepts. Ici, la photo d’un campus est brandie par l’animateur. Là, c’est le mot croissance qui est évoqué. Petit exercice de réflexion, cette introduction a également servi à délier les langues.

 

World Café

 

Après avoir dressé la liste des plus importants acteurs de l’université et imaginé la manière dont on pourrait présenter le développement durable à un enfant, les associatifs présents se sont attaqués à la définition du campus idéal. Pour ce faire, chaque équipe a désigné un ambassadeur. Ce dernier tirant un papier d’une enveloppe, il a proposé à son groupe de réfléchir sur l’importance du mot qui y est inscrit dans le cadre de la vie du campus. Trois tours, trois rotations, trois concepts différents… Les participants se sont enfin livrés à une restitution orale de leurs recherches.

 

L’imagination au pouvoir

 

Dernier temps de l’atelier… et peut-être le plus apprécié des participants, les groupes ont été invités à imaginer le campus idéal en 2050. Un travail de réflexion et (surtout) de création, puisque ce n’est plus à l’oral que les associatifs on dû s’exprimer mais en dessin. Mini bâtiments nichés dans les cimes des arbres, cabanes en bois, vastes bibliothèques faites de baies vitrées et autres tapis volants ont ainsi été évoqués ; Chacun des participants apportant sa sensibilité et l’originalité de son engagement pour compléter ce rêve d’un campus idéal.

 

Pour tout savoir des projets menés par le REFEDD, connectez-vous sur son site.

 

 

Crédits photo : Les groupes de l’atelier Campus d’avenir @Animafac

Soyons sociaux
Réagir c'est agir