La communication externe pose souvent des difficultés pour les associatifs. Comment communiquer ? A qui ? Pour quoi ? Les associations étudiantes « expertes » nous donnent des conseils utiles pour améliorer la visibilité de votre association.

ANIMATEUR : Abdelkrim Marchani, EMF Rouen

INTERVENANTS :
– Myriam BADENS, Association Com’Avant
– Oliver CREPIN, Association Urba+
– Julien MARBOUTIN, Association AIESEC INT

Cet atelier avait pour objectif de présenter les bonnes pratiques en matière de communication.

Choisir ses outils de communication

Myriam Badens, de l’association Com’avant, le réseau des anciens étudiants de l’IUP Info-Com de Clermont-Ferrand, nous donne ses conseils avisés pour bien communiquer (sans avoir nécessairement un gros budget). Charte graphique, site internet, newsletter, relations-presse, carte de voeux, de visites, tout y est passé !

Présentation Com’avant

Ce qu’il faut retenir : communiquer ne coûte pas aussi cher que l’on croit. Il existe quantité d’astuces pour limiter votre budget. Quelques exemples :

– monter des dossiers de partenariats avec les banques pour obtenir des avantages en nature (impression gratuite de documents).
– adaptez votre discours en fonction de votre interlocuteur : la SMERRA agit pour la prévention des risques, qu’à cela ne tienne, ils prennent en charge le bus dont vous avez besoin pour organiser votre évènement, etc.
– préférez le format multimédia pour vos newsletter, cartes de voeux…

Vous l’avez compris, si vous prenez le temps nécessaire, il existe des pistes pour diminuer vos dépenses. Paroles d’associatif.

Et si vous avez encore des questions, n’hésitez pas à contacter l’association comavant@free.net qui se fera un plaisir de vous répondre.

Penser sa stratégie de communication

Olivier Crépin, Vice-Président délégué aux Métiers et à l’Insertion professionnelle de l’association Urba+ (Institut d’Urbanisme de Paris), porte un constat sur l’insertion professionnelle dans le champ de l’urbanisme. A travers la présentation de son association, il nous fait part de son expérience et de sa stratégie d’action en matière d’insertion professionnelle.

Présentation Urba+

Créer son site internet

Julien Marboutin, de l’association AIESEC INT (Institut National des Télécoms), nous apporte ses conseils techniques sur la création d’un site internet. Que choisir? Comment faire ?… Drupal est LA solution. Zoom sur ce logiciel libre qui fait vibrer les informaticiens.

Tout d’abord, voici les réponses du petit sondage lancé par notre « expert » :
– A la question « Pourquoi un site web sur votre association ? », les associatifs ont émis les réponses suivantes : information des différents partenaires, membres, gage de sérieux, gestion d’une base de contacts, forum et espaces participatifs, e-mailing, récupération de dons et souscription en ligne, organisation d’évènement avec inscription en ligne, calendrier, sondages, etc.

– A la question « Comment avez-vous créé votre site internet ? », les participants ont répondu, quand ils en avaient connaissance, s’être lancés dans un développement à partir de rien, plusieurs se retrouvaient coincés parce que le stagiaire ou la personne qui avait développé le site était parti.

« Beaucoup d’associations tombent encore dans le piège, tout simplement par manque d’information », nous explique Julien. « Elles se lancent dans un développement « from scratch ». A l’heure actuelle ce choix n’a que des inconvénients, il est largement déconseillé par l’ensemble des professionnels et des entreprises du secteur informatique. »

Face à ce constat accablant, Julien nous donne quelques pistes techniques pour que, nous aussi, nous puissions enfin développer un site internet à la hauteur de nos ambitions.

Julien conseille : « Il faut utiliser un CMS » (Traduction de CMS : Content Mangement Systems, par exemple Drupal, Joomla ou Spip)
Les avantages du CMS : maintenabilité et évolution du site sur long terme ; mise en commun des besoins, des avancées, des développements réalisés avec des milliers d’autres associations dans le monde ; puissance, simplicité, efficacité.

Julien dit encore : « Il faut utiliser Drupal »
Les avantages de Drupal : maturité, communauté de développeur importante, reconnu sur le plan international, utilisé par de nombreuses associations et ONG dans le monde.
Techniquement le meilleur des CMS Open source actuel, le plus évolutif, le plus performant et en même temps le plus axé vers les besoins du monde associatif.

Julien rajoute : « Drupal me permet de faire un site simple sans aucune connaissance en informatique » (si, si)
Et de plus si vous choisissez de commencer par un site très simple, vous aurez en même temps l’assurance de pouvoir le faire évoluer facilement et de l’enrichir par la suite de nombreuses autres fonctionnalités.

Julien précise néanmoins : « Drupal ne remplace pas le besoin de se faire aider pour construire un site plus complexe »
Dès lors que vous aurez des besoins plus spécifiques, vous aurez sans doute besoin d’aide et d’assistance. Mais la personne qui vous aidera pourra se concentrer sur ce besoin spécifique et ne pas réinventer la roue pour le reste. De plus, plus de 300 extensions répondant à nombres de ces besoins spécifiques existent et pourront servir à l’informaticien qui vous aidera.

Enfin, Julien nous conseille, pour se faire une meilleure idée de « tester Drupal sur notre ordinateur personnel » . Comment ? Très simple. Sur votre ordinateur personnel vous pouvez installer un simulateur de serveur comme wamp ou easyphp et ensuite télécharger drupal sur www.drupal.org.
Avec tout ça, on dit merci Julien !

 

Soyons sociaux
Réagir c'est agir