Ferid Bellali
Directeur de projet  » emploi et orientation professionnelle  » chez Idee consultant.

« La VAE permet à des salariés de faire le point sur leur expérience professionnelle et de la traduire par tout ou partie d’un diplôme. Le diplôme en question n’est pas au rabais, c’est exactement le même que celui obtenu par voie scolaire ou universitaire. Il y a détournement toutefois du dispositif quand celui-ci est vu par certains comme un outil permettant seulement une entrée en formation et non comme une validation d’acquis de l’expérience. La VAE est pour le salarié une reconnaissance de son parcours, et aussi une reconnaissance du fait que l’entreprise ou l’organisation est apprenante et qualifiante, contrairement à l’idée que seule  » l’école  » dispense des savoirs. »

 

 

Karen Gruss
Assistante administrative VAE à l’université Paris 13.

« Pour les personnes qui n’ont pas de diplôme, il s’agit d’un challenge personnel, mais aussi d’une manière d’être reconnues par leurs employeurs. La loi de modernisation sociale me semble bien établie dans ce sens et de gros efforts politiques ont été faits, notamment au niveau de la communication. Pour ce qui est de l’université, il est nécessaire que les mentalités évoluent. Un enseignant-chercheur peut en effet avoir du mal à reconnaître qu’il est possible d’acquérir un enseignement sans passer par les bancs d’un amphithéâtre. L’ouverture de la VAE au grand public ne pourra pas se faire sans un changement d’appréciation sur les connaissances acquises hors de l’université. »

 

Vincent Merle
Professeur au Cnam.

« La VAE est un droit individuel. Les entreprises ne peuvent pour autant s’en désintéresser. Ne serait-ce que parce que l’obtention d’un titre ou d’un diplôme par l’un de leurs salariés n’est pas indifférente dans sa construction de carrière. Mais, plus fondamentalement, la VAE peut constituer un véritable levier de changement. Faire valider ses acquis, c’est obtenir une véritable reconnaissance dans un monde professionnel qui exige la performance mais qui ne reconnaît pas suffisamment les aptitudes développées dans les situations de travail ou dans la vie sociale. Toutes les entreprises qui ont encouragé la VAE le constatent : c’est un facteur de motivation et un moyen de rebondir dans un cheminement professionnel. « 

 

 

 

Soyons sociaux
Réagir c'est agir