1982 – 2012, Radio Campus Dijon fête son 30ème anniversaire lors d’un festival organisé cette semaine. Avant-gardiste rebelle, écho des tendances culturelles et institution bourguignonne, la plus ancienne des radio libres dijonnaises n’en garde pas moins l’esprit d’indépendance et d’innovation qui la caractérisait à ses débuts. Professeur de sciences politiques et membre fondateur de la station Claude Patriat revient sur une épopée et sur ceux qui défendent une certaine idée de la radio.

 

Subversif, mais pas que …

 

Projet subversif et assumé comme tel, Dijon-Campus – c’était son nom – est imaginée par une poignée de professeurs de l’université de Bourgogne. Elle naît d’une envie folle ; celle de porter librement la parole et d’ouvrir l’université sur la ville. « Dijon Campus n’est pas né par hasard ni n’importe où », assure Claude Patriat. Il explique que le « projet s’inscrit pleinement dans l’histoire des radios libres ». Cette révolution, qu’il décrit comme « une grande kermesse », étant l’expression d’une « génération de bricoleurs », les porteurs du projet se trouvent soudain en situation de prolonger les idéaux de mai 1968 : permettre à chacun de prendre en charge sa propre expression en toute liberté. Erigée en maître mot de la démarche, cette liberté est également le signe d’une défiance face au système : « Nous voulions un espace de liberté où la parole ne serait pas bridée par l’autorité de l’Etat. Avec la révolution des radios libres, c’est le principe même de la démocratie participative qui était appliqué. »

 

 

 

 

 

 

Créer du lien !

 

Ayant commencé à émettre le 26 avril 1982 depuis la Faculté des sciences Gabriel, Dijon-Campus s’appuie dès le début sur une volonté de désenclavement. Ses fondateurs voient dans ce projet un « un outil au service de la vie universitaire ainsi qu’au dialogue entre l’université et la ville »un défi à la hauteur de leur ambition puisque les antennes, tout d’abord clandestines, se dressent face à une municipalité voyant dans la jeunesse dijonnaise un problème plus qu’une force. Selon l’ancien membre de la rédaction, « Il y avait une grande méfiance vis-à-vis de ces étudiants et des menaces qu’ils pouvaient faire peser sur le sommeil des dijonnais, une coupure à surmonter entre une ville endormie et un campus exclu ». Pour ce faire, la grille des programmes ne tarde pas à s’étoffer et comporte bientôt des émissions spécialement dédiées aux acteurs de la ville ainsi qu’aux associations locales. Et ça fonctionne !

 

Une génération de bricoleurs

 

Quelques micros, des magnétophones à bande (le numérique n’existant que dans Star trek), un local réhabilité et beaucoup d’imagination… Dijon-Campus est avant tout l’aventure de quelques débrouillards se jouant des contraintes techniques et du manque de financements. Claude Patriat se souvient en effet qu’à l’époque, la petite équipe avait « énormément d’idées, mais très peu de moyens. Le maître mot était la débrouille ». Mais outre l’aspect matériel, c’est la mobilisation humaine qui assure le succès et la pérennité du concept. « La frontière entre professionnels et amateurs n’existait pas et nous disposions d’un effectif pléthorique.  »C’était le Valmy » de la radio libre de Dijon ; une armée d’amateurs réunissant ses savoir-faire. » Très vite, une discipline se met en place et répond à une exigence : transmettre la passion des radio amateurs aux professionnels qui rejoignent l’équipe.

 


 

Au cours des trois décennies de son histoire, la station s’impose comme une référence à Dijon et dans la région en diffusant des programmes de proximité, se faisant l’écho d’événements culturels et tissant un lien entre l’université de Bourgogne et la ville, remportant ainsi le pari que ses fondateurs avaient fait en 1982. Aujourd’hui, Radio Campus Dijon produit et diffuse 24 heures sur 24 grâce à la centaine de bénévoles qui s’y consacrent. Qu’il s’agisse d’associations, d’étudiants ou de riverains, chacun peut y dénicher bons plans, informations variées et programmes musicaux éclectiques. C’est sur 92.2 FM que ça se passe et cela fait 30 ans que ça dure !

 

30 ans, ça se fête ! L’Université de Bourgogne et Radio Campus Dijon vous invitent au Festival anniversaire. Du 2 au 7 octobre, vous serez abreuvés de musique, d’animations en tous genres et de rencontres. Ne manquez pas la pré-soirée d’inauguration, ce soir. Retrouvez la programmation complète sur le site officiel de l’événement.

Soyons sociaux
Réagir c'est agir