La rencontre des 9 et 10 décembre s’inscrit dans le cadre du chantier thématique « Insertion professionnelle des jeunes » qui marque son lancement. Tout comme les autres chantiers thématiques nationaux, le chantier « Insertion professionnelle » vise à repérer les associations actives et exemplaires sur le sujet, favoriser les échanges d’expériences lors de rencontres au cours desquelles les participants peuvent réfléchir ensemble à leurs problématiques, plus généralement à la place des associations étudiantes sur ce thème.

Il s’agit donc d’apporter aux associations un recul par rapport à leurs projets, sur des aspects techniques de fonctionnement mais aussi sur le sens de leur action, et d’en partager le résultat avec l’ensemble des associations.

Rencontre à la Maison des Initiatives Étudiantes

Près de 50 représentants associatifs et plus de 30 associations étudiantes de toute la France se sont réunis à la MIE (Maison des Initiatives Etudiantes) près de Bastille le WE du 9 et 10 décembre 2006.

Le samedi matin a été consacré à un tour de table, permettant aux différentes associations de se présenter et d’exposer rapidement leurs actions. L’après-midi, l’intervention d’Yves Dalmau, conseiller à la délégation interministérielle à l’orientation, et les débats qui ont suivi ont permis de mettre en évidence les grands axes de travail auxquels doit faire face l’université pour une meilleure insertion professionnelle de ses étudiants. En fin de journée, trois associations étudiantes nous ont présentées leurs bonnes pratiques en matière d’insertion.

Le dimanche matin, Guillaume Merzi, chargé de mission au Haut-Conseil à l’Intégration, a sensibilisé les participants aux discriminations à l’embauche. Enfin, un dernier atelier consacré à la création et à l’animation des réseaux d’anciens à clôturé ces rencontres.

Les participants

Les participants à cette rencontre ont rempli une fiche d’information qui nous permet de mieux connaître ces acteurs associatifs.

Le questionnaire s’attarde sur les motivations à s’engager dans ce thème, sur les moyens utilisés par leur association (humains, financiers, techniques) et aux collaborations en cours avec les partenaires institutionnels ou associatifs, sur le public visé (en raison de la présence fréquente d’activités de sensibilisation). Il permet également d’aborder les difficultés rencontrées par les associations. Les réponses sont éclairantes pour tous les participants et permettent de connaître les besoins des associations étudiantes.

 

Soyons sociaux
Réagir c'est agir