Jour du Nouvel An en Afghanistan, le 21 mars est aussi celui de la rentrée des classes pour les 40% de petits Afghans qui ont la chance d’être scolarisés. Un chiffre inquiétant, dans un pays où le taux d’illetrisme dépasse les 70%.


Après 25 années de guerre, le développement de l’Afghanistan est lent et difficile. Son indice de développement humain place le pays au 173ème rang, sur 178 pays référencés. Son système éducatif manque de structures : on compte la plupart du temps 60 enfants par classe. Beaucoup n’ont même pas accès à l’école : seuls 42% des jeunes en âge d’aller à l’école y étaient inscrits en 2004. En parallèle, un nombre de plus en plus important d’enfants errent dans les rues. Ils seraient environ 40 000 à Kaboul.

 

Le travail des associations. Trois ans après la chute des talibans, les associations parent au plus pressé, palliant les carences d’institutions à court de moyens. Emblématique du récent afflux d’ONG dans la capitale afghane, l’association humanitaire Afghanistan Demain permettra en ce jour de rentrée des classes à 370 enfants des rues d’emprunter le chemin de l’école.

 

Créée en 2001, l’association franco-afghane a développé des programmes d’enseignement et de rattrapage scolaire dans ses maisons et centres d’accueil. Grâce à une pédagogie adaptée à leurs besoins, les enfants effectuent ainsi trois années scolaires en une seule.

 

A l’actif de l’association, quelques réussites remarquables. Ainsi, pour 19 adolescentes, les premières à avoir intégré les centres de l’association, cette année marquera un cap : alors qu’elles ne savaient ni lire, ni écrire il y a 2 ans, voilà qu’elles s’apprêtent aujourd’hui à intégrer l’école publique, au niveau de la 6ème française.

 

Plus loin. De façon à accompagner les enfants dans la durée, Afghanistan Demain ouvrira d’ici quelques mois une structure de formation professionnelle dans le domaine en expansion de la restauration. Par ailleurs, face au développement de la prostitution et des trafics humains, l’association a prévu d’adapter son aide envers les jeunes mendiantes, frange la plus menacée des jeunes Afghanes. Une maison d’accueil les accueillera dés juillet 2005.

 

EN BREF. L’Afghanistan, c’est : 25 années de guerre et 2 millions de morts. • 26 millions d’habitants dont 4 millions à Kaboul. • Une espérance de vie de 44,5 ans. • 50% de la population de moins de 19 ans. • 20% des enfants qui meurent avant l’âge de 5 ans. • 1 femme qui meurt toutes les 30 mn de complications liées à sa grossesse. • 71% d’illettrés (86% des femmes et 57% des hommes). • 40 000 enfants qui travaillent dans les rues de Kaboul. • Le 1er producteur mondial de pavot (87% de la production mondiale en 2004). • Un PNB assuré à 60% par le trafic de drogue. • L’un des pays les plus minés au monde.

En savoir plus :
Afghanistan Demain est une association, loi 1901, fondée en novembre 2001. Elle a pour mission de protéger et d’éduquer les enfants des rues d’Afghanistan. Afghanistan Demain est soutenue par l’UNESCO et la Commission Européenne.
Contacts presse :
Edouard Gaultier / Mahdi Jahandar
01 44 62 99 64
ad.paris@freesurf.fr
8, passage Bullourde
75011 Paris
www.afghanistan-demain.org

 

Soyons sociaux
Réagir c'est agir