La mise à jour de l’annuaire des anciens constitue une des principales difficultés des associations impliquées sur le champ de l’insertion professionnelle. A l’heure où les réseaux sociaux se développent de manière croissante, ce débat avait pour but d’évaluer les opportunités de ces réseaux pour nos associations.

Intervenants : Justin Poncet, consultant communication corporate ; Elizabeth Montauzé, consultante APEC ; Laurent Verglas, président de l’association des anciens AEISC ; Alain Desrousseaux, administrateur de l’association des anciens AINPG


PANORAMA DES RESEAUX SOCIAUX

Qu’est-ce qu’un réseau social ?
On appelle réseau social, une communauté d’individus reliés entre eux, selon les cas, par : des origines, des centres d’intérêts, des besoins, des points de vue… proches ou similaires. Aujourd’hui, le terme réseau social s’applique en particulier au domaine de l’Internet. Il désigne alors un site web qui, dans un domaine quelconque, fédère des individus et facilite leurs échanges d’informations, d’images…

Objectif des réseaux sociaux : lier les gens Le premier gros succès de ces réseaux sociaux a été Copains d’avant. Seulement l’outil initial n’était pas très intéressant. Friendster, l’ancêtre de Facebook, a été également très développé.

Il manquait toutefois une fonctionnalité à ces réseaux : il fallait avoir un lien pour rentrer en contact. Facebook a sur répondre à cette demande, en permettant un lien direct, et a rapidement remporté un vif succès. Aujourd’hui, même des réseaux comme Myspace commencent à être saturé depuis l’arrivée de Facebook.

Sociologie des réseaux sociaux
Les conditions de création et les spécificités de chaque réseau influent évidemment sur sa composition sociologique. Facebook, créé à Harvard, par et pour des étudiants, est majoritairement constitué de jeunes universitaires ou diplômés, plutôt CSP, plutôt issus de grandes écoles, alors que Myspace, créé pour promouvoir des groupes de musique, aura un univers plus underground.

Les réseaux spécifiques pour organiser l’insertion professionnelle
Les réseaux sociaux à vocation professionnelle sont de plus en plus nombreux. Voici une présentation succincte des quatre réseaux principaux :

Viadeo (anciennement Viaduc) Initiative française créée en 2004, réunissant 16 millions de membres dans le monde. Ce réseau connait un joli succès, il développe des outils pratiques. Réseau très fréquenté par les jeunes diplômés qui sont surtout dans une démarche de recherche d’emploi.
6nergies Initiative française créée en 2005, qui est davantage destinée à « réseauter » qu’à rechercher un emploi. Ses utilisateurs sont plus agés, avec surtout l’objectif de faire du business.
Linkedin Initiative allemande créée en 2003, réunissant 5 millions d’inscrits. Ce réseau développe à peu près les mêmes fonctionnalités que Viadeo. La différence : c’est en anglais !
Xing (Open BC) Initiative allemande créée en 2003 et réunissant 4 millions d’utilisateurs. Ses avantages : accès en 16 langues.


DES ASSOCIATIONS D’ANCIENS QUI UTILISENT CES RESEAUX SOCIAUX PROFESSIONNELS

Les associations d’anciens ou de filières sont de plus en plus nombreuses à utiliser ces réseaux sociaux. Quelles sont les opportunités de ces réseaux pour vos associations ? Et comment les utiliser efficacement ? Deux associations d’anciens témoignent…

Association d’anciens de l’ISC (AEISC)

Laurent Verglas, président de l’association, nous présente rapidement son parcours : étudiant de l’ISC, 5 ans d’audit puis 15 ans de recrutement. Il est ce qu’on appelle aujourd’hui un « chasseur de têtes ». « Toute sa vie il faut travailler son réseau », tel est le leitmotiv de ce président qui nous rappelle à quel point la notion de réseau est essentiel.

Son objectif en tant que président de l’association : animer son réseau d’anciens, qui compte aujourd’hui 11 000 anciens (800 diplômés par an), et qui exige entre autre de :

– défendre le diplôme
– suivre les évolutions stratégiques de l’école
– être également un soutien auprès des anciens dans leur insertion, soit lorsqu’ils sont en recherche d’emploi, soit lorsqu’ils veulent changer d’emploi

Ses actions : des ateliers emploi (internet, CV, entretien…) pour les jeunes diplômés et les seniors, des créations de « clubs passion », des dîners d’anciens…

Comment animer son réseau ?
Même si l’arrivée d’internet a considérablement facilitée la communication avec les anciens, la mise à jour de l’annuaire… il n’en reste pas moins que la mise à jour des données des anciens restent toujours une problématique.
Un conseil : créer une adresse professionnelle sur laposte ou yahoo par exemple, que vous garderez toute votre vie.

Créer son réseau sociétal
Pour faire vivre votre réseau, vous pouvez :

– créer un blog
– créer un site internet
Au-delà de la création de ces outils, il est également important d’effectuer un travail de référencement de votre site.

Association AINPG

Alain Desrousseaux, administrateur de l’association des anciens AINPG, n’a pas comme l’AEISC développé de partenariat avec Viadeo, mais a créé un hub sur ce même site, qui compte 840 inscrits.

A quoi sert un hub ?
Plusieurs hubs d’associations d’anciens se sont créés au cours de ces derniers mois, certains étant plus dynamiques que d’autres.

Un hub vous permettra de créer un espace privé ou public vous permettant d’échanger entre les membres de ce hub. Si vous avez peu de moyens, il peut également être une alternative à la création d’un site internet. Ce peut être un outil utile pour rassembler les étudiants de votre université ou école, qui vont plus naturellement mettre à jour leurs données personnelles sur les réseaux sociaux, que sur votre annuaire d’anciens. Vous pouvez donc :

– identifier les étudiants de votre école ou université inscrits sur viadeo
– les inviter à s’inscrire sur le hub que vous avez créé
– les solliciter, via le hub, à mettre à jour leurs informations personnelles sur le site de votre propre association (annuaire des anciens)

L’intérêt de ces réseaux sociaux ?
Alain Desrousseaux nous présente quelques avantages à Viadeo :

– on peut inscrire son profil complet
– l’inscription est facile
– l’accès à tous les services est gratuit pendant un mois
– on se fait connaître
– on trouve des offres d’emploi (de plus en plus d’entreprises l’utilisent)
– on peut être mis en relation très facilement

Hub d’association : comment ça marche ?
Les hubs sont structurés de la manière suivante :
– Partie infos générales (ex : on invite les membres à rejoindre le hub et à mettre à jour leurs infos pour l’annuaire des anciens)
– Forums de discussion
– Offre business
– Agenda
– Communiqué de presse
On a également la possibilité de déposer des annonces, de faire des recherches, d’envoyer des mails généralisés. Pour en savoir plus sur les fonctionnalités d’un hub : http://www.viadeo.com/hub/listehub/

Quelles opportunités pour les associations ?
– Se faire connaître
– Connaitre
Ex : quand on est en recherche d’emploi, ça permet de prendre contact avec des gens qui ont bossé dans l’entreprise dans lequel vous avez votre entretien.

COMMENT BIEN RESEAUTER ?

Elisabeth Montauzé, consultante à l’APEC, nous donne quelques conseils pour bien réseauter :

– l’objectif premier du développement de votre réseau est de vous permettre d’avoir des contacts POUR RENCONTRER L’AUTRE
– on entre dans un réseau pour donner avant de recevoir
– il faut avoir un objectif avant de s’adresser à quelqu’un
– Il vous faudra développer une relation de confiance avec l’autre. En bref, ne vous inventez pas une personnalité !
– Vous devrez également ciblez vos contacts. Ce n’est pas forcément la peine de rencontrer tout le monde si vous n’en avez pas l’utilité
– Rencontrer vos contacts doit être l’objectif final de votre démarche


ECHANGES AVEC LA SALLE

Ces réseaux sociaux ne vont-ils pas rendre mon site internet obsolète ?
Ces nouveaux types de communication modifient nécessairement l’utilisation initiale du site internet que vous avez pu développer. Toutefois, il faut s’attacher à la finalité de ces utilisations et à ces opportunités plus qu’à l’outil. Votre objectif : réunir vos anciens, les inscrire dans une démarche de réseau. Si les résultats s’avèrent plus efficaces avec ce type de réseau, ne vous privez pas de cet outil.

En outre, le développement de votre site n’aura pas été vain. En effet, les réseaux sociaux peuvent être simplement un moyen d’informer vos anciens de l’existence de votre association et les rediriger vers votre site. L’expérience de l’AINPG en témoigne : le hub est également un moyen de communiquer sur l’association et d’inviter les internautes à le visiter.

Contact avec les anciens : les bonnes pratiques
Réunir ses anciens n’est jamais chose facile. Changement de profession, changement de ville, de pays, les mutations sont de plus en plus fréquentes et rapides. Voici quelques conseils glané tout au long du débat :

– N’attendez pas qu’on vienne à vous, allez plutôt là où ils sont => créer un hub pour vous rendre visible sur internet, via les réseaux sociaux

– Googliser vos anciens ! Un moyen certes un peu fastidieux et long mais qui paye. En tapant les noms de vos anciens sur google, vous aurez des chances de tomber sur son profil à jour, ou vous pourrez le retrouver par son job

– Impliquer vos anciens. Un moyen efficace consiste à retrouver le leader de la promo. Une fois cette recherche effectuée, mobilisez le pour reconstituer sa propre promo.

– Utiliser les réseaux sociaux, en faisant une extraction sur une liste de recherche, sur viadeo par exemple.

– Enfin, vous avez également la possibilité de vous associer avec d’autres associations pour créer un forum ou un réseau plus important.

Comment valoriser davantage ses actions d’insertion professionnelle à l’université ?
De nombreux témoignages ont mis en évidence la tendance des étudiants d’université à se sous-estimer. Elisabeth Montauzé, consultante à l’APEC, a souhaité répondre à ces idées reçues et redonner confiance aux associations issues des universités. En effet, le « complexe d’infériorité » que peut ressentir les étudiants d’univesité joue contre eux. Ils s’empêchent des actions et missions qu’ils pourraient parfaitement réalisées.

Pour être crédible face aux actions menées, il faut toutefois s’interroger sur :
– la présentation du projet que j’en fais : mettre en évidence les avantages pour les professionnels, être professionnel…
– le type d’évènement que je crée : utilité ? impact ?
Il faut arrêter de penser que les actions menées n’intéressent pas les professionnels ou recruteurs. Un forum par exemple, peut être une mine d’or pour les recruteurs. Il faut rentrer dans une démarche gagnant-gagnant.

 

Soyons sociaux
Réagir c'est agir