Les Universités françaises s’engagent aux côtés de la Sécurité routière pour sensibiliser les étudiants aux dangers de l’alcool au volant.

 

Luc Ferry, Ministre de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Rémy Heitz, Délégué interministériel à la Sécurité routière, Michel Laurent, premier vice-président de la Conférence des présidents d’université et Michel Kaplan, président de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne ont lancé le 21 octobre un partenariat entre la Sécurité Routière et les universités françaises. Objectifs : sensibiliser les étudiants aux risques routiers, en particulier ceux liés à l’alcool au volant.

 

L’insécurité routière constitue la première cause de mortalité chez les 15/24 ans. Ils représentent seulement 13% de la population mais 25,6 % des tués sur la route. L’alcool est le premier facteur responsable de ce drame parce qu’il reste pour les jeunes fortement lié à leur mode de vie et notamment aux sorties de fin de semaine. Au même titre que l’alcool, la vitesse et la drogue sont des facteurs de risque majeurs.

 

La Sécurité routière et la Conférence des présidents d’universités ont décidé d’unir leurs efforts en mettant en place une campagne de sensibilisation des étudiants, initiée le mardi 21 octobre à l’Université Paris 1 par Luc Ferry, Ministre de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, accompagné de Rémy Heitz, Délégué interministériel à la sécurité routière.

 

« Pas de soirée sans retour organisé « 

 

Pour sensibiliser les étudiants aux dangers des retours de  » soirées trop arrosées « , des affiches et dépliants de sensibilisation sur le thème  » pas de soirée sans retour organisé «  seront diffusés dans les universités. Restaurants universitaires (réseau CNOUS), mutuelles étudiantes et services de médecines préventives les apposeront dans leurs locaux. Les présidents d’université sont également invités à conditionner les prêts de salles pour l’organisation de soirée à la mise en place par les étudiants d’un système de gestion des retours. Ils pourront également intervenir dans les soirées étudiantes en proposant aux conducteurs des solutions concrètes pour éviter les retours sous l’emprise de l’alcool (distribution gratuite d’éthylotests, offre aux conducteurs de boissons non alcoolisées, …).

 

L’organisation de journées sécurité routière dans les universités.

 

Des journées de sensibilisation aux dangers de la route seront par ailleurs organisées tout au long de l’année universitaire dans de nombreuses universités : animations dans les lieux de vie étudiants (halls, cafétérias…) ; rencontres-débats autour des thèmes alcool, vitesse, drogues et handicap.

 

Partout en France, différents intervenants (jeunes accidentés de la route, associations de victimes de la route, Inspecteurs départementaux de sécurité routière, pompiers…) seront ainsi amenés à faire part aux étudiants de leurs expériences et points de vues en matière de sécurité routière avant de répondre à leurs questions.

 

Pour organiser ces journées, la Sécurité routière met à disposition une affiche générique annonçant le débat. Les membres des bureaux de la vie étudiante et représentants d’association sont également impliqués dans le dispositif afin de garantir sa bonne réussite.

Soyons sociaux
Réagir c'est agir