« Le SIDA est majoritairement présent dans les milieux homosexuels », « la trithérapie résout le problème » … Les idées reçues reconquièrent une place qu’elles semblaient céder depuis quelques années à la prévention. Balayer les contre vérités et sensibiliser les jeunes aux risques réels liés au SIDA, telle est l’essence de la démarche d’ISC Solirace. L’association lutte depuis 1999 dans les grandes villes de France, auprès d’une population étudiante trop souvent mal informée. Perrine Nassiet, sa vice-présidente, évoque un combat de tous les instants pour faire reculer les préjugés.

 

A une époque où la prévention se fait plus rare dans les médias, les jeunes sont de moins en moins informés sur le sujet. « Ils se fondent encore sur des préjugés terribles. Ils affirment, entre autre, que le virus du SIDA est majoritairement répandu dans la communauté homosexuelle et que, de ce fait, ils n’ont pas besoin, en tant qu’hétéros, de se protéger. » affirme Perrine. Plus qu’une relativisation des maux, c’est toute une politique de prévention qui est prise à défaut. Une politique institutionnelle beaucoup moins intense que par le passé. Et si les étudiants accueillent Perrine et ses collègues avec bienveillance, ils sont stupéfaits par des chiffres et des données auxquels ils n’ont pas accès. « Les campagnes gouvernementales sont totalement insuffisantes et c’est pour cela qu’ISC Solirace tente d’accroitre sa présence sur le terrain d’année en année. Lors de nos campagnes de préventions, nous avons notamment observé des disparités dans l’information. » Si les jeunes franciliens manquent de renseignement, le constat est encore plus criant en province. « Notre sommes obligés, en 2010, de rappeler au public que la trithérapie a de graves conséquences sur l’organisme et qu’elle n’est pas un barrage contre l’infection

 

Fer de lance de l’action menée par ISC Solirace depuis 9 ans, le Solibus parcourait les routes de France et partait à la rencontre d’étudiants lors d’opérations dans des établissements scolaires. Lycées, écoles de commerce et places publiques… « Un terrain propice à une explication souvent nécessaire ». Mais si quatorze établissements ont accueilli Solirace en 2009, l’absence d’un label délivré par le ministère de la santé limite les contacts et les opportunités. 2010 restera le synonyme d’un recentrage de l’action de l’association. Alors que les précédentes campagnes étaient consacrées à l’intégralité du territoire, les prochaines se focaliseront sur une zone plus restreinte. « Nous sommes partis du constat que la région parisienne était la plus touchée par le SIDA. Dans ce contexte, il nous a semblé important de nous consacrer davantage à cette zone. Mais nous espérons pouvoir étendre notre champ d’action dans quelques temps ». Le bus s’effaçant au passage au profit d’un van. Un moyen de transport plus adapté aux nouveaux besoins de l’association. « Nous consacrerons désormais un week-end par mois aux rencontres. Nous poursuivrons la distribution de préservatifs, notamment à la sortie des spectacles d’artistes partenaires tels que Stéphane Rousseau ».

 

Outre les rencontres au sein d’établissement scolaires, Solirace s’associe et participe activement à la Journée Mondiale de lutte contre le SIDA et partira, une fois de plus, à la rencontre du public : « Le 1er décembre, nous installerons un stand de prévention sur la place Edmond Michelet, tout près de Beaubourg. Nous serons accompagnés du footballeur Jérôme Rothen. Par ailleurs, nous organiserons une conférence en janvier 2011 dans les locaux d’ISC ». Solirace est également la seule association étudiante conviée aux Solidays. Leur stand trône au sein du village des associations depuis près de cinq ans.

 

33 millions de personnes sont actuellement contaminées par le VIH. Chaque année, plus de 2,7 millions de nouveaux cas sont déclarés. Le SIDA tue, chaque jour, 6000 personnes. Avec 1 million de préservatifs distribués, plus de 800 000 étudiants rencontrés, l’action menée par Solirace prend toute sa dimension.


Pour plus d’informations, n’hésitez pas à visiter le site officiel de l’ISC Solirace.

 

 

Soyons sociaux
Réagir c'est agir