Dans l’optique de continuer la lutte contre l’insécurité routière, les outils sont désormais à disponibilité du plus grand nombre. Via les pharmaciens, les automobilistes ont désormais la possibilité de devenir membres actifs de leur propre sécurité. Et de celle des autres.

 

Pour éviter d’approvisionner des statistiques encore inquiétantes sur bien des points, la première des solutions consiste à bien évaluer son taux d’alcoolémie avant de prendre le volant. Un geste qui paraît simple mais qui tarde à se traduire dans les chiffres, puisqu’en 2003 les victimes de la conduite en état d’ivresse représentaient encore 29% des tués sur la route, soit 1644 morts.

 

Aussi, de par une mobilisation du Conseil National de l’Ordre des Pharmaciens, des répartiteurs et des fabricants autour des pouvoirs publics, il sera désormais possible, à compter du 23 juin, de se procurer les fameux éthylotests au prix symbolique d’un euro dans chaque pharmacie participant à l’opération.

 

En effet, afin de toucher un maximum de monde, le pharmacien a le statut idéal. A la fois perçu comme conseiller prescripteur, il est également l’interlocuteur type pour toute information concernant votre nouvel ange gardien sur la route.

 

Afin de casser beaucoup d’idées préconçues et de sensibiliser le plus de personnes possible concernant l’alcool au volant, les pharmacies participant à l’opération utiliseront des affiches aux traits de questions/réponses auxquelles l’éthylotest apparaît comme la solution adaptée.

 

En savoir plus : le site de la sécurité routière

Soyons sociaux
Réagir c'est agir