Un « livre blanc ’jeunes & sécurité routière’  » a été rendu public ce mercredi 19 décembre 2007 en présence de Cécile Petit, déléguée interministérielle à la sécurité routière, et de Yann Dyèvre, nouveau directeur de la jeunesse et de l’éducation populaire.

 

Ce livre blanc est le fruit d’un travail d’un an auquel Animafac a participé : 120 jeunes ont soumis leurs idées aux professionnels de la route. Objectif : « généraliser les bonnes pratiques » pour réduire le risque d’accident de la route chez les jeunes.

 

Les 12 propositions qui ont été faites vont au-dela de la prévention des risques routiers au sens strict et englobe des problématiques qui y sont liées : promouvoir les déplacements alternatifs et respectueux du développement durable, soutenir l’insertion sociale et professionnelle par le permis de conduire, développer la conduite accompagnée notamment pour les jeunes en apprentissage, renouveler la communication vers les jeunes…

 

Le livre blanc propose notamment « la création d’un ’permispass’ sur le modèle du locapass mis en place pour les dossiers de caution de logement ». Il « devrait s’envisager avec l’aide des régions et/ou des assureurs et/ou des chambres de commerce et d’industrie. » Le « livre blanc » relève que le « permis à 1 euro par jour » n’est « malheureusement pas accessible à tous les jeunes dans certaines régions ». Ce financement, présenté « sous la forme d’un crédit dont les intérêts et frais de dossier sont entièrement pris en charge par l’État », est théoriquement proposé à tous les jeunes de 16 à 25 ans révolus, « quelle que soit leur situation ». Mais les jeunes se heurtent « souvent à deux problèmes majeurs » : « le refus des banques d’accorder le prêt » et « l’absence d’une auto-école accréditée proche du domicile ».

 

Avoir accès au livre blanc : http://www.securiteroutiere.equipem…

Soyons sociaux
Réagir c'est agir