Depuis l’été 2011, l’Ecole Normale Supérieure de Cachan abrite en son sein un jardin potager. Point de rencontre et de convivialité implanté au cœur du campus, il permet à tous les étudiants de l’ENS d’avoir accès à des produits biologiques de saison.

 

Créée en 1990, l’association SoNo – pour Solidarité Normalienne – se consacre notamment à la promotion du développement durable et autogéré des pays du sud. Mais depuis l’année dernière, elle agit également dans un cadre plus local et se mobilise autour de programmes de sensibilisation à l’éthique écologique. C’est dans ce cadre qu’a été mis en place un jardin potager dédié aux étudiants de l’ENS Cachan. Tout au long de l’année, les membres de l’association cultivent et proposent des produits frais et biologiques. Matthieu Koroma, le responsable du projet définit ce projet comme étant l’application de trois mots clés : collectif, durable, biologique. Pour lui, « l’essentiel est d’entretenir l’esprit participatif et ludique du potager au travers des soirées de découverte organisées plusieurs fois par an ». Car outre le fait de disposer toute l’année de légumes et de fruits de qualité, les étudiants disposent, avec cet espace, d’un lieu de rencontre et de convivialité. 

 

« Sortir des amphis et s’oxygéner l’esprit »

 

Sur le campus, tous s’accordent à dire que la mise en place du projet est un plus indéniable pour la vie étudiante. Pour l’un des membres du BDE, le potager annule l’éloignement entrainé par la configuration des locaux de l’ENS. « Le campus est extrêmement morcelé et les bâtiments sont éloignés les uns des autres. Les étudiants ne s’y rencontrent pas ou quasiment pas. Ils restent entre membres d’une même promotion, d’une même filière. Ce potager leur donne désormais une raison d’aller vers les autres », assure-t-il. Lucas, quant à lui, voit dans la mise en place du potager un « moyen imparable de sortir des amphis et de s’oxygéner l’esprit ». Habitué des « flâneries champêtres » comme il les appelle, il s’accorde parfois quelques minutes de repos et chemine entre les allées du potager. Et il n’est pas le seul ! « Je vois régulièrement des étudiants d’autres sections se promener, regarder les plantations, discuter avec les membres de SoNo. C’est sympa ».

 

Un projet pédagogique et éthique

 

Guillaume Froehlicher, le président de SoNo précise, quant à lui, que l’association a voulu mettre en place un espace permettant aux étudiants de se rassembler autour d’une activité manuelle. Selon lui, « le potager contribue à intéresser et informer des gens qui n’y connaissent rien et qui n’ont, pour ainsi dire, jamais vu pousser un légume en vrai ». C’est donc avec un esprit pédagogique que le projet est initié… Pédagogique et éthique, puisque chacun veille au respect des normes écologiques et applique des méthodes naturelles et douces pour faire pousser les plants tant convoités. Il assure, enfin, que « l’éparpillement des installations de l’ENS contribue à l’isolement des étudiants et que des démarches comme celle de SoNo peuvent pallier ce phénomène ».

 

Pour plus d’informations sur les activités de l’association Solidarité Normalienne, connectez-vous sur le site : http://www.sono.ens-cachan.fr et si vous êtes intéressés par le potager étudiant de l’ENS Cachan… rien ne vaut une petite visite sur place. L’ENS Cachan se situe au 61, avenue du Président Wilson 94235 CACHAN.

 

Soyons sociaux
Réagir c'est agir