Agir pour la sécurité routière

Fiche pratique

La sécurité routière, bien qu’on entende souvent parler, les taux d’accidents sur la route diminuent peu. Les raisons sont bien connues : excès de vitesse, conduite en état d’ivresse ou sous stupéfiants, téléphone au volant, baisse de la vigilance sur des routes connues : tous ces comportements provoquent des accidents de la route. Les conséquences sont elles aussi bien connues : blessures chroniques, tétraplégies ou décès… Vous aussi vous pouvez agir pour la sécurité routière et tenter de réduire les accidents de la route en menant des actions de prévention. 


Pourquoi agir pour la sécurité routière?

QUELQUES CHIFFRES

Des enquêtes sont parfois menées sur la question des jeunes et de la route. En 2016, l’Observatoire national de sécurité routière (ONISR), montrait que : 

  • Les accidents de la route sont la première cause de mortalité des 18-24 ans.
  • 597 personnes âgées de 18 à 24 ans ont été tuées en 2016 sur les routes de France.
  • 24% des 18-24 ans impliqué⋅e⋅s dans un accident mortel étaient alcoolisé⋅e⋅s.

De plus, en 2017, l’enquête Vigicarotte révélait que : 

  • 4 jeunes sur 10 ont déjà pris le volant sous influence. 
  • 40% des interrogé⋅e⋅s avouent avoir déjà pris le volant après avoir consommé de l’alcool ou de la drogue (vs 35%). Alors que 40% n’ont jamais pris le risque. 
  • Plus de 2 jeunes sur 3 font des excès de vitesse.

Ces chiffres indiquent ainsi le nombre d’accidents liés à des comportements dangereux : excès de vitesse, prise d’alcool ou de drogue. Or, alors que le nombre global de décès s sur les routes diminue chaque année, les 18-24 ans ne bénéficient pas de ces progrès. Plus de la moitié des décès de jeunes dans un accident de la route se produit durant les week-ends et jours fériés. 

LE RÔLE DES ASSOCIATIONS ÉTUDIANTES 

Autrement dit, soirées étudiantes, festivals et boîtes de nuit constituent les environnements les plus à risque pour les jeunes. Pour éviter que vos fêtes et soirées se terminent en accidents de la route, en tant qu’organisateur⋅rice⋅s, vous pouvez ainsi prévoir une opération permettant à vos participant⋅e⋅s de rentrer chez elles⋅eux en sain⋅e⋅s et sauf⋅ve⋅s. En effet, c’est en tentant de rendre vos participant⋅e⋅s conscient⋅e⋅s avec des actions de prévention pourront vous aider à réduire le nombre d’accidents. Pour cela plusieurs options. 


Solliciter une association spécialisée

Plusieurs associations ont décidé d’agir pour la sécurité routière. Elles ont développé des initiatives permettant de réduire les risques d’accidents au retour de soirées sans faire fuir les participant⋅e⋅s. Si vous les contactez suffisamment en amont, elles pourront probablement intervenir sur votre événement et gérer de A à Z le volet prévention routière de votre événement.

AVENIR SANTE

Avenir Santé est une association qui mobilise des jeunes pour la santé des jeunes en sensibilisant sur les accidents de la route, la consommation de tabac, d’alcool et de drogues ainsi que sur la sexualité.  L’association intervient ainsi en milieu festif (festivals, clubs, concerts…). Elle agit en trois temps : d’abord, les jeunes bénévoles accueillent le public en leur posant des questions sur leurs pratiques festives. Ensuite, grâce à ce premier contact, il⋅elle⋅s échangent et testent les participant⋅e⋅s grâce à différents outils de préventions (réglettes alcool, éthylotests, roule ta paille, etc.) et à de la documentation. Enfin, l’association agit tout au long de l’évènement pour réduire les risques en les accompagnant, en les responsabilisant et en essayant de trouver des solutions pour éviter l’apparition de nouveaux risques. 

VIGICAROTTE 

Vous pouvez également solliciter l’équipe Vigicarotte qui vise à responsabiliser les jeunes conducteur⋅rice⋅s en discothèque et dans les festivals. Ce plan Vigicarotte a été mis en place en 2000, pour lutter contre l’alcool et la drogue au volant chez les 18-24 ans. Le principe : récompenser les conducteur⋅rice⋅s sobres et responsables qui raccompagnent leurs ami⋅e⋅s avec 150€ de bons cadeaux. Comment cela se passe ? Au début de la soirée, certaines personnes s’engagent à ne pas boire d’alcool en confiant leur permis de conduire à aux animateur⋅rice⋅s présent⋅e⋅s. Au moment du départ, ces mêmes personnes soufflent dans un alcootest, et si leur alcoolémie est inférieure au seuil légal, elles récupèrent leur bons cadeaux et peuvent rentrer et accompagner leur ami⋅e⋅s. En revanche, si le contrôle se révèle positif, une alternative est recherchée par le responsable de la discothèque et les équipes Vigicarotte (taxi, amis…). 


Organiser sa propre opération de sécurité routière

La capacité de ces structures n’étant pas infinie, vous serez peut-être amené⋅e⋅s à monter votre propre action de sensibilisation. Vous pouvez d’ailleurs vous inspirer des actions précédentes.

CONSTITUER UNE ÉQUIPE 

La première étape peut être de commencer par recruter et former des bénévoles qui seront des animateur⋅rice⋅s pour la prévention à la sécurité routière. L’équipe ainsi formée pourra décider des modalités d’actions de votre intervention et de la répartition des tâches. Dans la mesure du possible, essayez de construire le discours à porter ensemble. 

TROUVER LES DISCOURS ET MOYENS DE SENSIBILISATION 

Ensuite, vous pouvez vous procurer l’équipement nécessaire : éthylotests, tee-shirt pour les membres de l’équipe, cadeaux à distribuer, dépliants d’informations, etc. Tous ces éléments peuvent être obtenus assez facilement et gratuitement, à condition de vous y prendre à l’avance. 

Les préfectures proposent parfois des kits d’animation comprenant des affiches, des post-its « revenir en vie », des goodies « Sam », des T-shirts, des éthylotests, des quizz. Vous pouvez aussi retrouver les différentes campagnes de sensibilisation du Ministère de l’Intérieur ainsi que des guides ressources. Ou encore vous inspirer des campagnes de Prévention Routière ou encore de l’association Prévention MAIF, via ses antennes départementales, peut vous aider dans vos actions de prévention en vous prêtant du matériel et en vous expliquant son fonctionnement. 

SENSIBILISER LE JOUR J 

Une fois le jour J arrivé, vos actions de sensibilisation et de prévention définie, votre documentation et vos goodies trouvés, il ne vous reste plus qu’à préparer votre stand et votre équipe. Préparez votre stand : taille, emplacement, l’équipe, les activités d’accueil, et la décoration ! Dans l’idéal, essayez de le placer à l’entrée pour être vu par tou⋅te⋅s les participant⋅e⋅s. Outre le stand, pensez à rendre vos bénévoles facilement repérables grâce à des T-shirts, chapeaux, colorés, etc. 

Il peut aussi être intéressant de prévoir des avantages en nature pour les conducteur⋅rice⋅s désigné⋅e⋅s : prévoyez dans votre budget quelques softs gratuits ou des entrées gratuites ou au tarif préférentiel aux personnes qui accepteront de vous confier leurs clés !

Enfin, et pour finir, une des solutions, peut-être les plus efficaces et les moins risquées, vous pouvez décider d’organiser une soirée sans alcool. Dans tous les cas, il est important en tant qu’organisateur⋅rice⋅s d’événements de faire attention aux risques liés à la sécurité routière et de contribuer dans la mesure du possible à diminuer les accidents de la route chez les jeunes. 


velit, dapibus pulvinar elementum ultricies Sed porta.