Créer un média étudiant : quel support choisir ?

Fiche pratique

Vous avez de la motivation à revendre et l’envie de créer une nouvelle plateforme d’informations ? Avant de vous lancer dans cette nouvelle aventure, prenez le temps de vous poser quelques questions afin d’évaluer la pertinence de votre projet : quel sera l’objectif de ce nouveau média ? En quoi sera-t-il différent des autres ? Quel support choisir ?  Voici quelques pistes pour créer votre média étudiant. 


Définir vos objectifs

  • Un média pour qui ?

À vous de choisir si vous souhaitez vous adresser à un large public ou à un lectorat de niche. Bien que la plupart des médias étudiants se destinent à relayer l’actualité de leur campus, d’autres choisissent de se tourner vers une spécialité.Qui est votre public ? Quel type de journal veut-il ? Quelles informations cherche-t-il ? Combien est-il prêt à payer pour ces informations ?

  • Un média pourquoi ?

Les médias étudiants servent notamment à informer mais ils peuvent remplir une mission pédagogique. Par exemple, en proposant des initiations aux techniques journalistiques aux étudiants de leur campus. « Pour entrer à Télé-Sorbonne [télé étudiante parisienne], les étudiant⋅e⋅s n’ont pas besoin de savoir faire de la vidéo. Nous leur apprenons tout ce qu’il faut savoir à travers une série de petites formations en interne afin qu’ils deviennent autonomes », résume Aladin Farré, ancien président de l’association.

  • Identifier les médias déjà existants

Existe-il déjà un journal ou une radio étudiante sur le campus ? Si oui, analysez leur positionnement et leur mode de fonctionnement : à qui s’adressent-ils ? Quelles sont les idées ou les thématiques qu’ils défendent ? Prévoyez-vous de couvrir des domaines différents ? En effet, il existe de la place pour tout le monde, à condition que votre idée trouve son public. « Avoir plusieurs médias sur le même campus permet de garantir le pluralisme de l’information et de mettre en lumière des angles et des sujets différents », rappelle Marie Camier, ancienne membre de l’association Jets d’encre (association pour la défense et la promotion de la presse d’initiative jeune). 

  • Déterminer la valeur ajoutée de votre média 

Une fois ce travail réalisé, essayez de trouver un positionnement original et une valeur ajoutée à mettre en avant pour vous démarquer dans le paysage existant. Prenez également le temps de bien analyser la pertinence de votre projet. « Demandez-vous si vous souhaitez vraiment créer un média ou si vous avez seulement envie de monter une nouvelle émission thématique, qui pourrait être proposée à une radio qui existe déjà », souligne Nicolas Horber, le délégué général de Radio Campus France. 

  • Quel investissement ? 

Réfléchissez également au temps que vous souhaitez y dédier et à l’investissement financier que cela vous demandera.


Déterminer les contours de votre média

DÉFINIR LE CONTENU  

Une fois que vous avez répondu à ces questions générales quelques questions plus précises sur les contours de votre média peuvent vous permettre d’y voir plus clair : quel sera son contenu? Est-ce un journal de vulgarisation scientifique ? Ou bien un journal pour diffuser vos propres productions/créations ? Tout cela peut être déterminé par un sondage que vous mettrez vous-même en place si vous ne cherchez pas (pour le moment) à rendre cette activité lucrative, ou du constat d’un manque que vous avez fait vous-même et vos proches ; parfois cela suffit aussi. 

DÉTERMINER LA LIGNE ÉDITORIALE 

Une fois le contenu défini, vous pouvez réfléchir à votre ligne éditoriale, c’est-à-dire votre ligne conductrice pour alimenter votre média, quel qu’il soit, en vous permettant de définir les sujets à traiter en priorité, à hiérarchiser les informations. De plus, elle donne une ligne directrice claire à toutes les personnes productrices de contenus en terme de ton, d’angle de traitement de l’information voire de positionnement politique. Bien entendu, ces éléments pourront être définis collectivement. 

CHOISIR LE NOM OU TITRE DE VOTRE MÉDIA

Le choix du titre/du nom de votre média peut beaucoup jouer sur l’attrait que votre média aura auprès de votre public. Attention toutefois à vous assurer que ce nom n’est pas déjà juridiquement protégé. Pour cela, rendez-vous sur le site de l’Institut National de la Propriété Industrielle (INPI), où vous pourrez retrouver toutes les démarches à suivre (vérification, dépôt du nom, règles à respecter …).  


Définir la structure juridique pour votre projet

En parallèle de cette question identitaire, il vous faudra penser à la structuration de votre projet. À moins que vous ne meniez déjà une activité associative et que cette publication vienne s’y greffer, il est important de donner une structure juridique à votre projet. Ouvrir un compte, recevoir des subventions ou encore encaisser des recettes de ventes nécessitent d’agir dans le cadre d’une structure ayant une personnalité morale. Du fait de sa souplesse et de sa simplicité de gestion, la forme associative « loi 1901 » semble le mode d’organisation le plus approprié. Pour savoir en détails comment créer une association, consultez la fiche suivante. 


Constituer votre équipe

 

C’est l’une des données importantes permettant de garantir la réussite de votre projet. Il faut pouvoir compter sur des forces rédactionnelles qui vous permettront de quantifier le travail et de donner un rôle à chacune dans la création de contenus de votre média. En fonction du média, vous aurez des rôles à attribuer : directeur⋅rice de la publication ou des programme, une rédacteur∙rice en chef, des journalistes, des photographes ou vidéastes, des maquettistes, graphistes ou monteur⋅se⋅s. Suivant l’envergure de votre projet, sa diffusion et son succès, d’autres fonctions pourront aussi être envisagées : responsable des abonnements, responsable de publicité, etc. Dans tous les cas, organisez-vous en fonction de vos besoins et envies. 


Trouver des partenaires

 

Si vous souhaitez donner de l’ampleur et un minimum de qualité à votre média, vous aurez certainement des dépenses qu’il vous faudra financer. Pour cela vous pouvez réaliser un budget prévisionnel avec les dépenses et les recettes. 

LES DÉPENSES 

  • LES DÉPENSES DE FONCTIONNEMENT 

Elles sont composées des différentes dépenses nécessaires au fonctionnement de votre structure, notamment les frais administratifs : banque, assurance, loyer, téléphone, courrier…

  • LES DÉPENSES D’INVESTISSEMENT

Elles sont composées des investissements nécessaires au lancement de votre production. Pour un journal ou une télévision par exemple : achats informatiques, imprimante, logiciels, appareil photo… Une fois faites, rassurez-vous, elles seront amorties sur plusieurs années. 

  • LES DÉPENSES DE PRODUCTION LIÉES À CHAQUE NUMÉRO

Celles-ci seront à prendre en compte à chaque parution. Elles concernent la production de contenus (rémunération éventuelle des auteurrices, illustrations et mise en page), les frais de reportage (transports, développement des photos, etc.), le coût de fabrication (le coût de l’impression représentera certainement une part importante de votre budget), la diffusion, la communication et la promotion (affichettes, flyers…). 

Le calcul du budget annuel de la publication s’opère de façon assez simple : BUDGET ANNUEL = dépenses de fonctionnement et d’investissement + (dépenses de production x nombre de numéros publiés sur l’année)

LES RECETTES

  •  CHERCHER DES SUBVENTIONS 

Si vous parvenez à démontrer que votre média a un retentissement sur l’ensemble du territoire, il peut susciter l’intérêt de différentes structures publiques, et notamment celui des collectivités territoriales (mairies, départements, régions). Renseignez-vous sur les dates d’attribution des subventions et faites votre demande auprès du service que vous aurez identifié comme étant le plus approprié. Vous pouvez également vous orienter vers votre établissement, qui dédie des enveloppes pour les projets et les initiatives étudiantes, tel que le Fonds de Solidarité de Développement et des Initiatives Étudiantes (FSDIE).

  • AVOIR RECOURS À LA PUBLICITÉ 

En fonction de votre public et de votre portée, vous pouvez également tenter de vous faire financer par la publicité : faites des propositions aux commerçantes de votre quartier ou ciblez des annonceurses qui pourraient être intéressées par le public que vous touchez. 


Opter pour la presse écrite

Maintenant que vous avez pu répondre à toutes ces questions d’organisation, vous vous demandez encore quel support choisir : presse écrite, radio ou bien web TV ? Tout dépend d’abord de vos affinités avec l’un de ces médias, du degré de technicité que vous aimeriez obtenir, mais aussi des coûts de diffusion relatifs à chaque support.

DÉCIDER DU FORMAT 

Si vous êtes plus à l’aise avec l’écrit, vous pouvez choisir la presse écrite. Vous pouvez commencer par réfléchir à la forme que vous souhaitez choisir pour votre production : voulez-vous proposer un magazine ou plutôt un journal ?

Les journaux (presse quotidienne et certains hebdomadaires) sont souvent imprimés sur du papier bon marché et plus fréquemment tandis que les magazines sont plus luxueux et illustrés. Quels types d’impression souhaitez-vous : une impression en couleur ou en noir et blanc ? En combien d’exemplaires ? Certains médias étudiants choisissent de passer par la case « photocopieuse » pour réduire les coûts, tandis que d’autres font le pari d’aller chez une société d’impression afin d’obtenir une qualité plus optimale. 

RÉDIGER LE CONTENU

Une fois ces détails logistiques réglés vous et votre équipe pouvez vous lancer dans la rédaction de vos contenus. Ensuite, il ne vous restera plus qu’à éditer et diffuser votre journal ou votre magazine ! Enfin vous pouvez décider d’adapter votre contenu sur le web. Dans ce cas-là attention aux changements de formats. Ainsi, évitez de publier entière vos articles papiers sur votre site. 


Créer une radio

Si vous êtes plus à l’aise à l’oral qu’à l’écrit vous pouvez décider de créer une radio. Grâce à un Internet vous pouvez maintenant du contenu à moindre coût, et faire quelques expérimentations. « Le web vous permettra d’arriver au niveau d’un média classique par l’expérience », estime Jules Roques, ancien président de Radio Campus Avignon. 

CRÉER UNE WEBRADIO 

Vous pouvez créer une webradio émettant du contenu en direct à l’image d’une radio traditionnelle, avec possibilité de retrouver toutes les émissions en podcast, comme la webradio Trensistor de l’ENS Lyon, en diffusant tous les mercredis des émissions sur son site web. Notez qu’une webradio en direct vous demandera davantage de travail puisque vous devrez assurer un temps d’antenne plus important. 

CRÉER DES PODCASTS

Vous pouvez également décider de diffuser uniquement des podcasts que les auditeur⋅rice⋅s pourront télécharger ou écouter en ligne. Notez que les podcasts vous offriront davantage de flexibilité puisqu’ils ne présentent aucune contrainte de durée ni de format. Mais la diffusion par le web possède aussi ses désavantages : vos reportages devront séduire un public volatile, au risque que vos contenus se retrouvent noyés dans l’immensité de la toile… 

C’est pourquoi Radio Campus Avignon a tout de même choisi de demander une fréquence hertzienne au CSA après avoir commencé sur le web. Plus coûteuse en termes de diffusion, obtenir une fréquence FM vous permettra de toucher néanmoins un public plus large puisque vos émissions seront accessibles sur tous les postes de radio du réseau hertzien et répondront à une écoute plus « traditionnelle» qui a déjà fait ses preuves. 

INTÉGRER LE RÉSEAU RADIO CAMPUS FRANCE 

Regroupant une vingtaine de radios à l’échelle de l’Hexagone, Radio Campus France est un réseau qui accompagne et défend les radios étudiantes en permettant la mutualisation du contenu et des outils entre ses membres. Pour en faire partie, les radios doivent soumettre leur projet à Radio Campus France. « Les candidat⋅e⋅s doivent nous contacter et nous exposer un projet radiophonique dans une ville où il n’existe pas encore de Radio Campus. Il faut aussi qu’elles aient l’ambition d’obtenir une fréquence délivrée par le CSA et qu’il s’agisse d’un projet associatif étudiant», explique Nicolas Horber, délégué général de Radio Campus France. En effet, le rôle de ce réseau est aussi d’accompagner les nouveaux⋅elles membres dans la création et la diffusion de leurs programmes, ainsi que dans la formation de leurs bénévoles. « Nous participons à la création des radios et nous sommes là pour les aider dans les questions touchant l’administratif, le management, la fabrication du contenu… Nous aidons aussi à mettre en lien les différents acteurs universitaires et d’autres acteurs utiles aux radios. », explique Nicolas Horner. Le réseau joue également un rôle d’accompagnement et d’aide au montage de projets pérennes dans les villes qui ne possèdent pas de Radio Campus.


Créer une émission de télévision

Pour ceux⋅celles qui souhaitent se tourner plutôt vers la production de contenus audiovisuels, sachez que les coûts et la logistique sont tels que les médias étudiants passent surtout par le web pour diffuser leurs émissions : « Vous pouvez négocier avec l’université ou le CROUS afin de diffuser les reportages directement dans les locaux de l’université afin de vous offrir une meilleure visibilité auprès des étudiants », remarque Aladin Farré de Télé-Sorbonne, la télé étudiante parisienne. 

Mais même sur le web, la diffusion en direct n’est pas forcément idéal pour les médias étudiants qui ne possèdent pas toujours les moyens techniques et financiers pour assurer des journées complètes d’antenne. Comptez plusieurs heures à plusieurs journées de travail pour monter et diffuser un reportage de quelques minutes, le jeu n’en vaut pas toujours la chandelle. En effet, le montage représente souvent un travail fastidieux et complexe pour les nouveaux⋅elles venu⋅e⋅s. 

Contrairement aux radios étudiantes qui ont le choix de diffuser leurs émissions sur le réseau hertzien ou sur le web, il n’en est pas vraiment de même pour les télés étudiantes. Beaucoup moins nombreuses, elles doivent souvent rivaliser d’ingéniosité pour parvenir à être diffusées et à se faire connaître auprès des étudiant⋅e⋅s : « Avoir une chaîne sur le réseau hertzien ou TNT représente un coût et un travail tellement énorme que cela dépasse les limites de la création étudiante ! », estime Charles Sauvion, ancien rédacteur en chef de la web.tv Vlipp.fr, à Nantes. D’autant plus que depuis quelques années, les habitudes des étudiant⋅e⋅s ont été bousculées par l’usage d’internet : « Les jeunes suivent de plus en plus de vidéos à la demande et ont beaucoup moins tendance à se mettre devant la TV pour regarder une émission du début à la fin », constate-t-il. Une tendance qui a amené Vlipp à ouvrir sa webTV, en plus de diffuser l’une de ses émissions en partenariat avec la TV locale Télé Nantes.


Évaluer votre média

Pour faire évoluer votre audience et gagner en qualité, il est toujours intéressant d’évaluer l’impact de votre média. Comme à la création, un petit sondage de satisfaction peut être envisagé auprès de votre public. À vous de l’imaginer attrayant et ouvert pour vous assurer un maximum de retours et donc de la matière à travailler pour améliorer vos papiers !


leo. ut quis neque. at sem, ante. felis tempus