S’impliquer dans une boutique des sciences

Fiche pratique

Née d’une initiative étudiante dans les années 1970 aux Pays-Bas, la boutique des sciences (Science Shop en anglais) est un dispositif qui connecte les groupes de la société civile (associations, collectifs, syndicats, etc.) et la communauté scientifique grâce à des projets de recherche coopérative répondant à des questions posées par la société civile. Ces boutiques des sciences se multiplient par le besoin de plus en plus important de reconnecter les sociétés civile et scientifique. Par exemple, en 2017, s’est créée à Montpellier une boutique pour développer des projets collaboratifs autour du développement durable. La recherche apparaît ainsi moins déconnectée de son environnement local et la co-construction des savoirs permet de renouer un dialogue entre les sciences et la société. Après avoir organisé de nombreux cafés-scientifiques, vous souhaitez maintenant vous impliquer dans une boutique des sciences. Voici quelques conseils. 


Fonctionnement

Une enquête sur l’isolement des personnes âgées en Irlande du Nord, une étude d’impact de l’utilisation de vermifuges dans une réserve naturelle des Pays-Bas, ou encore la création d’un jardin collectif sur un campus de Grenoble, tous ces projets a priori bien différents ont tous bénéficié de l’apport d’une boutique des sciences. 

LE PRINCIPE

D’abord, un groupe de la société civile ayant identifié une problématique entre en contact avec une boutique des sciences et lui soumet son besoin de recherche. Concrètement, cette dernière recueille des demandes de la société civile et travaille pour en faire des sujets d’étude et de recherche qui sont intégrés dans les cursus des étudiant⋅e⋅s et des chercheur⋅se⋅s. L’objectif est alors de répondre à des besoins de recherche de la société civile pour un coût minimal. 

Détaillons. 

LA DEMANDE DE RECHERCHE

Chaque boutique des sciences a ses thématiques privilégiées de recherche. Par conséquent, les demandes de sujets doivent être faites auprès de la bonne boutique des sciences.

Ensuite, pour être accepté, le sujet doit répondre à trois critères :

  • la recherche ne doit pas avoir un objectif commercial et les résultats doivent être diffusés auprès du public et présenter un intérêt collectif ;
  • le groupe qui a fait la demande doit être en mesure d’utiliser les résultats de la recherche dans ses actions ;
  • les commanditaires ne doivent pas avoir les moyens d’acquérir la recherche auprès d’autres acteurrices.

Une fois la demande déposée, la boutique des sciences réalise un travail de sélection et de reformulation des sujets retenus afin de définir une problématique de recherche. 

LES RÉSULTATS DE LA RECHERCHE

La boutique des sciences s’occupe ensuite de sélectionner les personnes qui conduiront la recherche, dans la majorité des cas des étudiant∙e∙s mais également parfois des doctorant∙e∙s et des enseignant∙e∙s-chercheur∙se∙s.

Les personnes sélectionnées réalisent le travail de recherche et la boutique des sciences, souvent sous la supervision d’un∙e enseignant∙e-chercheur∙se, coordonne les travaux et les relations avec la structure demandeuse.  

Cette dernière est par ailleurs impliquée tout au long de la démarche, car, rappelons-le, la co-construction des connaissances est à la base du projet de la boutique des sciences.

Ensuite, différents types d’études peuvent alors être produites :

  • des études documentaires afin d’étayer un plaidoyer avec des travaux d’expertise ou de contre-expertise ;
  • des études prospectives afin d’aider au positionnement dans les débats et les prises de décisions sur des sujets scientifiques ou techniques ;
  • des études appliquées pour résoudre des problèmes auxquels les structures demandeuses sont confrontées.


Comment s'impliquer ?

Maintenant que vous vous êtes familiarisé⋅e⋅s avec le concept de boutique des sciences, vous souhaitez peut-être en savoir plus sur comment s’impliquer. Deux solutions s’offrent à vous. 

REJOINDRE UNE BOUTIQUE DÉJÀ EXISTANTE

En tant qu’étudiant∙e⋅s, vous pouvez valoriser l’expérience d’une recherche au sein d’une boutique des sciences. En effet, vous pouvez la faire valider par des crédits universitaires. Par exemple au titre de stage ou au titre d’un mémoire, dont le sujet portera sur l’un des sujets proposés par la boutique des sciences (que ce soit en licence ou en master). L’intérêt pour vous est alors de travailler sur un projet concret qui trouvera un prolongement avec la mise en œuvre directe des résultats de la recherche dans les actions de terrain de la structure demandeuse. Cette expérience pourra ainsi être valorisée dans votre CV.

CRÉER VOTRE PROPRE BOUTIQUE

Si vous ne trouvez pas de boutiques des sciences près de vous, ou qu’elles ne vous correspondent pas parce qu’elle n’est pas spécialisée dans les sujets qui vous intéressent, vous pouvez réfléchir à créer la vôtre. 

Tout d’abord, sachez que créer votre propre boutique des sciences nécessitera un investissement en temps important puisqu’il vous faudra, d’une part, démarcher une équipe de chercheur⋅se⋅s pour superviser les recherches. D’autre part, il vous faudra trouver d’autres étudiant⋅e⋅s ou doctorant⋅e⋅s pour mener les recherches dans le domaine qui vous intéresse.

Puis, il faudra réussir à vous faire connaître auprès des groupes de la société civile afin de les inviter à vous solliciter. 

Enfin, durant tout ce processus ainsi que les processus de recherche, il vous faudra être présent⋅e⋅s dans la coordination des projets de recherches.

Pour vous aider à vous lancer, vous pouvez commencer par vous rapprocher d’autres étudiantes issues de différentes disciplines, par exemple des doctorant∙e∙s qui possèdent une meilleure connaissance du monde de la recherche. 

Ne négligez pas non plus l’aide des enseignant∙e∙s-chercheur∙se∙s, qui peuvent également participer aux recherches, les superviser (notamment celles réalisées par les étudiant∙e∙s afin de fournir une caution scientifique solide) ou participer au cadrage de la problématique. Il∙elle∙s peuvent également servir de personnes-ressources afin de vous guider vers des collègues qui pourront répondre à vos attentes.

Il est à noter que le recours aux boutiques des sciences est généralement gratuit pour les structures demandeuses, même s’il est admis dans certains cas qu’elles participent aux frais occasionnés par la recherche en fonction de leurs moyens.  

En effet, cette dimension de non-discrimination par les ressources est au cœur du projet des boutiques de sciences. 

Cela implique que les ressources pour le fonctionnement de la structure doivent provenir d’ailleurs. Il vous faudra donc trouver des ressources financières comme tout autre projet associatif, et cela vous demander du temps en plus de la gestion des recherches de votre boutique. 


Pour aller plus loin

Enfin, pour vous aider à vous lancer plus concrètement en fonction de vos projets, vous pouvez contacter le réseau des boutiques des sciences européennes, intitulé « Living Knowledge – The International Science Shop Network ».

Il vous permettra de bénéficier des expériences de structures ayant parfois plusieurs dizaines d’années d’ancienneté. 

Chaque contexte influe sur le fonctionnement de la boutique mais des formations et des outils proposés par le réseau vous aideront dans l’organisation de votre projet. Vous pouvez donc vous orienter vers ce réseau pour vous informer et concrétiser votre projet !


venenatis Sed lectus Praesent venenatis, eget Praesent at dapibus adipiscing ipsum