Qu’est-ce qu’un service civique ?

Qu’est-ce qu’un service civique ?

Animafac s’engage depuis 10 ans pour un Service Civique qui soit une véritable porte d’entrée vers l’engagement. Disposant des agréments nécessaires, le réseau, permet aux associations étudiantes qui le souhaitent d’accueillir des volontaires, via un dispositif très simple, respectant les principes du Service Civique. Quels sont-ils ? On vous les présente ci-dessous.

Définition et principes du Service Civique

Le Service Civique est un statut qui permet à une personne de s’investir pendant 6, 8 ou 9 mois au sein d’une association tout en étant indemnisée.

Il s’agit ainsi d’un « label » délivré aux associations, aux fondations ou aux collectivités territoriales qui leur permet de percevoir une aide financière de l’État pour accueillir ces volontaires.

Ce label suppose notamment :

  • que la mission confiée à la personne volontaire soit d’intérêt général ;
  • que la personne volontaire ait entre 16 et 25 ans révolus et jusqu’à 30 ans si elle est en situation de handicap ;
  • que la personne volontaire participe à au moins trois journées de formation civique et citoyenne ;
  • qu’un tutorat au quotidien et un accompagnement au projet d’avenir lui soit proposés lors de sa mission.

Détails de ce que doit être ou ne pas être une mission de Service civique :

Pourquoi accueillir un·e volontaire en Service Civique dans votre association ?

Le Service Civique est donc un dispositif existant depuis 2010, qui permet aux jeunes entre 16 et 25 ans (30 ans pour les personnes en situation de handicap) de s’engager au quotidien dans une mission, pour une durée allant de 6 à 12 mois. Si les associations sont de plus en plus nombreuses à proposer des missions, le faire pour la première fois ne va pas forcément de soi et les décourage parfois. Toutefois, cela peut avoir plusieurs avantages pour votre association. Voici lesquels.

  • Donner plus d’ampleur aux actions menées par votre structure

Proposer une mission de Service Civique c’est accueillir une personne motivée et disponible pour se consacrer, 24h par semaine, à l’un des projets de votre association. L’idée est que cette personne participe pleinement au projet sans néanmoins que la réalisation de celui-ci ne relève de sa responsabilité. La présence d’un⋅e volontaire doit en effet permettre d’apporter un coup de pouce à l’un des projets de la structure, de donner plus d’ampleur aux activités. 

  • Avoir un regard neuf sur l’association et ses projets

C’est en effet un bon moyen de faire évoluer votre structure ! L’arrivée d’un⋅e volontaire peut amener dans le même temps à des questionnements sur la façon de fonctionner au sein de l’association, qui est peut-être le même depuis plusieurs années mais qui se révèle n’être plus vraiment adapté. 

  • Permettre à une personne motivée par la mission proposée par votre association de découvrir le milieu associatif

C’est également permettre à cette même personne de s’engager dans un projet qui la motive, d’en apprendre plus sur votre association, vos thématiques de prédilection, de rencontrer les personnes avec lesquelles vous échangez régulièrement, et surtout d’agir auprès de votre public. C’est la dimension principale du Service civique : que la mission s’effectue au contact du public, et qu’elle soit bénéfique au.à la volontaire, à votre association et à la société. 

Comment Animafac vous accompagne dans l’accueil d’un·e volontaire en Service civique ?

Des éléments de réponse dans cette (courte) vidéo 👇

Pour déposer une demande d’accueil de volontaire, rendez-vous sur le module d’Animafac

Devenir volontaire en Service Civique dans une association du réseau 

  • Les conditions pour effectuer un Service Civique

– Avoir entre 16 et 25 ans, jusqu’à 30 ans en situation de handicap ; 

– Être de nationalité française, être ressortissant⋅e d’un État membre de l’Espace Économique Européen ou de la Suisse, ou disposer d’un titre de séjour (depuis plus d’un an sauf pour les titres de séjour étudiant et réfugié⋅e) ; 

– Pas de condition de diplôme ou d’expériences professionnelles ou associatives préalables : les savoirs-être et la motivation comptent avant tout.

 

  • Le statut de volontaire engagé·e en Service Civique

– Le·la volontaire signe un contrat avec Animafac qui l’engage pour une mission de 6, 8 ou 9 mois ;

– Pour une durée de 24h en moyenne par semaine ; 

– Le⋅la volontaire perçoit une indemnité de 580,62 euros ;

Le Service Civique ouvre droit à une protection sociale complète intégralement et directement prise en charge par l’État ; 

– Le·la volontaire cotise pour sa retraite.

 

Pour en savoir plus, consultez la fiche : « Les droits de volontaires en Service Civique »

Enfin, n’hésitez pas à découvrir les offres de missions proposées au sein de notre réseau !

Comment se déroule la mission de Service Civique ?

Durant la mission de Service Civique, le⋅la volontaire doit participer à une formation civique et citoyenne et suivre une formation aux premiers secours (PSC1). Il⋅elle a également droit à une formation pour valoriser ses compétences associatives et à être guidé⋅e pour son projet d’avenir. 

La personne tutrice, quant à elle accompagne le⋅la volontaire tout au long de la mission ainsi que pour l’élaboration de son projet d’avenir.

 

Ci-dessous un récapitulatif du déroulement de la mission de Service Civique. 

Lors de la mission de Service civique : A. La personne tutrice suit une formation au tutorat dans les 2 mois suivant le début de la mission. Elle accompagne la personne volontaire tout au long de sa mission. B. La personne volontaire participe à 2 jours de formation civique et citoyenne à Paris, puis suitt une formation aux premiers secours (PSC1) et enfin bénéficie d'une formation pour valorises les compétences acquises lors de son volontariat. À la fin de la mission la personne tutrice et le/la volontaire envoient un bilan conjoint à Animafac.