Qu’est-ce qu’un service civique ?

Qu’est-ce qu’un service civique ?

Animafac s’engage depuis 10 ans pour un Service civique qui soit une véritable porte d’entrée vers l’engagement. Disposant des agréments nécessaires, le réseau, permet aux associations étudiantes qui le souhaitent d’accueillir des volontaires, via un dispositif très simple, respectant les principes du Service Civique. Quels sont-ils ? On vous en présente ici une petite définition ! 

Service civique : définition

Le Service civique est un statut qui permet à une personne de s’investir pendant 6, 8 ou 9 mois au sein d’une association tout en étant indemnisée.

Le Service civique est un « label » délivré aux associations, aux fondations ou aux collectivités territoriales qui leur permet de percevoir une aide financière de l’État pour accueillir ces volontaires. Ce label suppose notamment :

  • que la mission confiée à la personne volontaire soit d’intérêt général ;
  • que la personne volontaire ait entre 18 et 25 ans révolus et jusqu’à 30 ans en situation de handicap;
  • que la personne volontaire participe à au moins quatre journées de formations civiques ;
  • qu’un accompagnement à l’insertion professionnelle lui soit proposée lors de sa mission.

Détails de ce que doit être ou ne pas être une mission de service civique :

Un mission de service civique ça doit être d'intérêt général, épanouissant & transversale, se concentrer sur un ou plusieurs projets de l'association, mettre la personne volontaire en lien avec des bénéficiaires sur un public cible, être accessible à tou·te·s. Une mission de service civique ça ne doit pas se concentrer sur du support au fonctionnement de l'association (une mission de comptabilité, recherche de financement, administrative, de communication ne rentre pas dans le cadre du service civique). La mission ne doit pas être assimilable à un emploi ou des tâches assurées par les responsables de l'association; demander des compétences ou des connaissances en amont de l'engagement; placer le ou la volontaire dans une situation d'isolement ou de responsabilité; décourager l'implication des bénévoles.

Accueillir un·e volontaire en Service civique dans votre association :

Comment Animafac vous accompagne dans l’accueil d’un·e volontaire en Service civique ?

Des éléments de réponse dans cette (courte) vidéo 👇

Pour déposer une demande d’accueil de volontaire, rendez-vous sur le module civique.animafac.net

Les prérequis : Votre association existe depuis plus d’un an. Vous avez une mission d’intérêt général à proposer sur une durée de 6, 8 ou 9 mois. Un·e membre de l’association souhaite encadrer la personne volontaire durant toute sa mission. Au moins 51% des membres de votre CA sont des étudiant·e·s. ✔ Votre association ne présente pas de candidat·e·s et ne soutient pas de liste aux élections universitaires. Votre association peut financer 85€ par mois de mission. Votre association a adhéré (gratuitement) à Animafac et pris connaissance de la charte du réseau.

 

Les documents nécessaires pour constituer votre dossier

 

Vous souhaitez accueillir un·e volontaire en service pour la première fois ?

Nous vous proposons un accompagnement spécifique !

Devenir volontaire en service civique dans une association du réseau :

Les conditions pour effectuer un Service Civique

  • Avoir entre 16 et 25 ans, jusqu’à 30 ans en situation de handicap.
  • Être de nationalité française, issu·e d’un Etat membre de l’UE ou de l’Espace Economique Européen, ou justifier d’un séjour régulier en France depuis plus d’un an (hors titre de séjour étudiant).
  • Pas de condition de diplôme ou d’expérience pro préalable : les savoirs-être et la motivation comptent avant tout !

Le statut de volontaire engagé·e en Service Civique

  • Le·la volontaire signe un contrat avec Animafac qui l’engage pour une mission de 6, 8 ou 9 mois.
  • Pour une durée de 24h en moyenne par semaine.
  • Le volontaire perçoit une indemnité de 580,62 euros.
  • Le Service Civique ouvre droit à une protection sociale complète intégralement et directement prise en charge par l’Etat.
  • Le·la volontaire cotise pour sa retraite.


Découvrez les offres de missions proposées au sein de notre réseau !