Les étudiants d’aujourd’hui sont nés alors que les radios libres obtenaient leur autorisation d’émettre. Enfants et précurseurs de la société de la communication, les étudiants sont nombreux à profiter des évolutions techniques pour éditer sites internet et blogues, prendre le micro, filmer sans le moindre budget grâce aux merveilles numériques.


Le passage au numérique inquiète les radios associatives

La télévision associative : Quelle drôle d’idée