Les étudiants d’aujourd’hui sont nés alors que les radios libres obtenaient leur autorisation d’émettre. Enfants et précurseurs de la société de la communication, les étudiants sont nombreux à profiter des évolutions techniques pour éditer sites internet et blogues, prendre le micro, filmer sans le moindre budget grâce aux merveilles numériques.


Rencontre nationale des chantiers – 26 et 27 avril 2008

Liberté de la presse : l’Afrique de l’ouest à la traîne