Sensibiliser à la paix

Fiche pratique

Longtemps restée une préoccupation institutionnelle le thème de la paix est devenu une question sociétale. Il se trouve aujourd’hui au cœur des mobilisations citoyennes au plan mondial, notamment menée sous l’égide de l’UNESCO chargée par les Nations Unies à l’orée du XXIème siècle de piloter et coordonner la « Décennie Internationale de promotion d’une Culture de la non violence et de la paix, au profit des enfants du Monde » (1999). Sensibiliser à la paix sur les campus universitaires français s’inscrit donc dans ce cadre. Voici quelques conseils pour vous aider. 


Organiser des cafés de la paix

Mais alors comment s’impliquer sur son campus dans cette dynamique mondiale et sensibiliser à la paix ? Le premier écueil à éviter est d’aborder la dernière action à la mode, de vouloir plaquer dans son environnement universitaire une action en faveur de la paix dont tous les médias parlent.

Il faut adapter votre action de sensibilisation à votre contexte. Un exemple ? Traiter de la laïcité dans un campus universitaire français est toujours un sujet de réflexion, de débat et de controverses. En effet, parler de religion et de laïcité n’est pas sans lien avec la paix, puisque de nombreuses guerres ont des motifs religieux encore aujourd’hui. Pour cela vous pouvez penser à organiser des cafés de la Paix en vous inspirant de ceux organisés par L’école de la Paix

Lors de ces cafés, un thème est abordé, et un⋅e animateur⋅rice prépare le sujet, envoie des textes et des références aux personnes qui souhaitent participer et ensuite le jour J, tous les participant⋅e⋅s discutent autour du thème. 


Trouver des partenaires et coopérer

L’erreur la plus classique consiste à monter toute l’activité seul⋅e⋅s dans son coin et de ne penser aux autres (institutions, associations, etc.) qu’au moment où se pose la question des moyens (financiers, matériels et humains). Or, la paix ne se construisant pas seul⋅e⋅s il peut être intéressant de collaborer avec d’autres structures pour parler de la paix. En effet, quoi de plus crédible qu’une action de sensibilisation à la paix dont la conception est portée par plusieurs personnes, voire plusieurs associations. Vous pourrez ainsi amener divers points de vue et offrir des débats riches. En effet, cela pourra vous amener à vivre ce que peuvent être les relations diplomatiques et internationales : réfléchir, débattre, être en désaccord, mais aussi trouver des compromis et construire ensemble. 

Agir avec d’autres pour concevoir votre action est donc indispensable. Cette démarche essentielle étant adoptée, il reste à penser à tous les petits détails qui peuvent renforcer la perspicacité de l’action. 


Choisir la date et le lieu

Le choix de la date et du lieu de votre activité mérite une attention particulière. En effet, certaines dates et lieux sont particulièrement symboliques quand il s’agit d’aborder le thème de la paix. De même, la présence de certaines figures locales, nationales ou internationales à votre manifestation peuvent renforcer votre action de sensibilisation. On peut penser au 21 septembre la journée internationale de la paix ou aux jours suivant la nomination du prix nobel de la paix en octobre. Concernant vos intervenant⋅e⋅s, vous pouvez faire venir des professeur⋅e⋅s spécialisé⋅e⋅s sur cette question, qu’il⋅elle⋅s soient de votre université ou non; des professionnel⋅le⋅s du domaine (diplomate, ambassadeur⋅rice, etc.). Toutes les options sont possibles. 

Bref, à vous de construire votre activité de sorte à en faire, tant dans la forme que dans le contenu, un moment fort dédié à la paix. 


mattis elit. leo. ut commodo felis eget